Epoque romaine

Extrait du répertoire de l'arrondissement de TOUL par M. O

Cette localité est bâtie en partie sur un plateau qui a été occupé par les Romains. Plusieurs voies convergaient sur ce point: La première venait de Woinville et de Montsec, la deuxième de Toul, la troixième de Mars-la-Tour, et la quatrième d'Ibliodurum et de Metz. Celle qui arrivait de Woinville passait la Madine près de Pannes au lieu dit "En Charia", sur un pont dont on doit regretter la disparition vers 1840, époque où il fut démoli. L'arche unique était en mitre, et la maçonnerie reliée par un ciment d'une extrême solidité, renfermait des médailles romaines.

La partie supérieure du village est construite sur un poste d'observation, dont il reste encore quelques traces des fossés séparant ce poste du reste du plateau; l'église et le presbytère sont élevés sur cet emplacement. On a trouvé en ce lieu depuis cinquante ans une immense quantité d'objets gallo-romains et le sol en renferme encore en tel nombre qu'il suffit de fouiller pour en découvrir.Ainsi, en 1828 en creusant les fondations du presbytère, on fit la découverte de murs calcinés et de décombres mêlés de cendres et de charbon avec objets en céramique conservés ou à l'état de débris,des dalles en phorphyre,de petits bronzes d'un grand nombre d'empereurs romains (objets en bronze, patères, fibules, figurine d'Hygie). Au fond d'un puit d'environ 10 mètres de profondeur, dans des couches de cendres, de charbon et de terre, découverte de fragments de poterie étrusque, romaine, débris d'amphores et de vases pleins de cendres, de coquilles et même de jaunes d'oeufs; deux cippes d'ordre toscan, deux statuettes en terre de Vénus et d'Hygie déposées au musée lorrain.(Voir Mémoire à l'Académie de Nancy, 1828, par M.Bonnaire.)

Vers 1840 presque au même endroit, découverte de plusieurs autres puits dans lesquels il y avait des têts de poteries, des ossements d'hommes et d'animaux, des monnaies.

En 1848, trouvailles nouvelles: le sol restitua alors des fours romains appartenant selon toute probabilité à un atelier de poterie car on trouva en même temps des vases de toutes sortes en grande quantité et de formes diverses, une statue en pierre avec tête et jambes brisées et des monnaies romaines par milliers en argent et en bronze.

Sur la pente d'une colline, au nord-est et à 2 kilomètres environ de Pannes, une fontaine coule sous une voûte à plein cintre que l'on suppose romaine. Sur le plateau au dessus, on trouve encore sur une vaste étendue des vestiges de constructions romaines. Le musée Lorrain possède, venant de Pannes trois vases antiques et des armes.

Retour